samedi 19 juillet 2008

L'Elu et le Metteur en Scène

Mon Cher Elu, sur un scène déguisé,
Supportait sa vie d'esclavage.
Le Metteur en Scène, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Son Cher Elu.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez ingénu !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
J'vous filerai 15 biffetons. "
A ces mots Mon Cher Elu sent bien qu'on le prend pour un con ;
Mais pour montrer sa belle voix,
Que n'accepterait-il pas ?
Le Metteur en Scène dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout chanteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien 15 euros, sans doute."
Mon Cher Elu, soignant son plumage,
Alla, mais sarcastique, faire ramer son ramage.

5 commentaires:

lilousse a dit…

subtil et savoureux, le mélange d'ancien français et de langage moderne. mais que s'est-il donc passé ?

vg a dit…

haha - moi je sais !

Moukmouk a dit…

C'est bien ce que je disais, le rôle du mâle est d'être beau et de bien chanter pour être choisi.

zizule a dit…

Lilousse : bah il s'est passé ce que je raconte. L'Elu a été choisi pour chanter UNE phrase dans un opéra. Et pour cette phrase on l'a payé 15 €.

Moukmouk : ah oui ça va lui plaire à l'Elu, ça !

L'Elu a dit…

euh ta oublie que c'etait 15 euro en brut...
Mais bon nous autres artistes vivont d'amour et d'eau fraiche