samedi 11 août 2007

Danse avec les Québécois

Hier soir, derniere soirée a (mais oú sont les accents graves sur un qwerty ???) Montréal.

Du coup, que je me suis dit, allons feter ça dignement en allant me noyer dans le Swing.

Et ça tombe bien puisque justement, ce WE il y a le Lindy World Hop Festival Exchange (vous pourrez mettre les mots dans l'ordre qu'il vous plaira)

Donc, acte.

D'ou un petit essai sur les différences franco-québécoises dans l'art d'inviter les filles.

Différences notables.




1) dans cet étrange pays, on se présente avant d'inviter : "J'm'appelle Marc-André, et toi ?" "Moi pas."
En France, ceci aurait une forte tendance a passer pour une grossière tentative de drague.

2) ici, phénomene admirable s'il en est, la moyenne d'age se situe autour de 20-30 ans, et non 40-50 voir 70 en France. ÇA C'EST VACHEMENT BIEN.
C'est pour ça aussi que le cote glauque qu'on peut retrouver dans les comptes-rendus de Perséphone n'a pas lieu d'etre ici, puisque finalement s'il y a de la drague, et il y en a tres tres peu, ça se fait entre gens du meme age.

3) je n'ai pas danse 2 fois avec le meme cavalier.
Ici, chose on ne peut plus époustouflante, les hommes INVITENT, et RE-INVITENT, et surtout n'invitent pas toujours les 2 memes nanas á tour de role. (mais bon sang ou donc se cachent ces accents qwerty ???)



Enfin bref, on est ici pour danser, pas de blague !!


Mais bon attention, tout n'est pas aussi idyllique et tellement mieux qu'a Paris.
Ici aussi on en trouve des qui font semblant de pas te remarquer alors qu'ils dansent avec toi,
des qui sautent façon ressort tout autour de toi,
des qui te prennent pour un sac a patates,
des qu'il vaut mieux pas perdre de vue au risque de se manger la gueule par terre,
des desquels il vaut mieux pas trop s'approcher au risque de se prendre un coude dans les lunettes,
des qui n'ont qu'un fantasme c'est de te faire tourner jusqu'á ce que tu en perdes ta perruque,
etc.
sans oublier les DIEUX DU STADE qui mettent du Swing jusque dans tes chaussettes.

...


Par contre y en a pas un qui pue.

7 commentaires:

Moukmouk a dit…

Tu vois ce qui m'étonne, c'est quand je parle à une française, et qui se demande ce que je lui veux. Comme s'il n'était pas possible d'avoir des rapports humains, simplement basés sur le plaisir de la rencontre, sans autres objectifs.

Je trouve tellement dommage que les rapports sociaux soient réduits à si peu.

zizule a dit…

et voui mon vieux!! mais tu n'imagines pas les situations dans lesquelles d'honnêtes danseuses se retrouvent parfois !!
me concernant par exemple, et Perséphone pourra confirmer, y en a qui en sont venus aux mains !!

ach...franzosen...pfff

la greluche a dit…

Bah voilà, encore une fois, il FAUT que j'aille vivre au Québec.

(Moukmouk > je suis pas sûre de pouvoir avoir des rapports humains simplement basés sur le plaisir de la rencontre avec un gros poilu comme toi :p )

Dodinette a dit…

aha, la greluche, c'est là qu'on voit que tu ne l'as pas encore rencontré, l'Ours... ;)

Moukmouk a dit…

Je note qu'il y a maintenant 21 jours sans un seul billet neuf sur ce blog! c'est une honte!

zizule a dit…

oh dis !! C'ets les vacances ici en France !! non mais !

Anonyme a dit…

Il ne tient qu'à toi de recruter des gamins pour qu'ils apprennent à swinguer. ;)