dimanche 13 avril 2008

JJJ : La joyeuse Journée du Jeudi

6h00 : les éboueurs commencent à jouer au foot avec les pouvelles de verre
réveil 6h15
départ 6h45 (avec optimisation des phases de toilettes, de sautage dans frusques éparpillées la veille et de mangeage de ce qui traîne à côté du lavabo)

dévalage des 78 marches vers le tapis de mégo et de verre concassé qui me sert de rue
courage vers le métro
dévalage des escaliers glissants du métro (on est Paris, il pleut) : 32 marches
changeage de métro : 47 marches vers le bas
arrivée à la gare : 132 marches vers le haut (en escalator) + les 3 marches du train

1h10 de train, que dis-je, d'hébétude

arrivage
hop hop !
3 marches du train
courage vers le métro : 72 marches vers le bas
sortage de métro : 45 marches vers le haut
prenage de bus : 1 marche + le trottoir

10 minutes de marches + 10 marches plus tard : arrivage au bureau

travaillage

10 marches et manger
10 marches et retour au bureau

17h15 : repartage
courage optimisé de 6 minutes vers l'arrêt du bus (au lieu des 10 à l'aller)
re-bus
re-Métro
re-train
re-re-métro-changeage-métro

courage vers mon chez moi, dans une rue nettoyée et prête à la prochaine nuit de débauche
jetage du sac sur le matelas, avalage de ce qui traîne dans le frigo, et repartage de plus en plus vite au cours de danse : 78 marches vers le bas + 27 marches de la salle de danse

sautillage frénétique pendant 1h dans les bras de différents énergumènes, dont l'un, me prenant dans les siens, s'écrit subitement "wouaah, t'es une fille musclée !"
"Qué ?" réponds-je
Lui, me palpant les dorsaux : "ben ouais musclée quoi"
'fectivement me dis-je, le squelette qui me sert présentement de partenaire doit être "easily impressed" dans ce domaine

repartage vers mon chez moi : 27 marches vers le haut + 78 marches vers mon lit
+ 1 marche dans la douche

+1 trébuchage jusqu'au fond de mon oreiller



Et le Vendredi ?
rebelote
...
le cours de danse et les commentaires anodins sur mon anatomie en moins

4 commentaires:

lilousse a dit…

et oui, je garde toujours en mémoire la visite d'une cousine voilà quelques années, qui hallucinait proprement devant le nombre de marches à monter ou descendre dans paris... où qu'on aille, quoi qu'on fasse.

en fait c plutôt facile de garder la ligne du coup !

vg a dit…

avec un entraînement pareil, vous n'aurez aucune excuse pour ne pas venir voir vos ancêtres quand leur ascenseur sera en travaux d'ici ququ temps - 85 marches vous tendront les bras !

Moukmouk a dit…

'fectivement, ça tient en forme ce genre de truc! pas étonnant que tu sois une fille musclée. Mais lui comment il fait pour être squelettique le garçon?

Dodinette a dit…

huhu, il te manque plus que le transportage de poussette à travers toutes ces marches. ;)

mais c'est vrai ça tiens, j'y avais jamais pensé, mais ici on en monte/descend quand même sacrément moins... qu'est-ce que ça doit être à Tokyo !?