vendredi 27 mars 2009

Zizule tourne, tourne et tourne et même : Zizule se casse la gueule...2 fois

Hier Zizule a séché, non pas les cours, mais le boulot.

Pour 24h, les déchets sont allés polluéer d'autres esprits et Zizule s'est consacrée au 7e art :

la FIGURATION !!

Dans un téléfilm.

Epoque : années 50 puis 60. Une soirée organisée chez Boris Vian, où Albert Camus danse. Et nous aussi, tout autour de lui.



Mais reprenons chronologiquement :

Arrivée sur le plateau : 7h
Jusqu'à 9h : maquillage, coiffage, costumage. Je suis une parfaite reproduction de ma grand-mère à cet âge là, les boucles en plus.

Puis on nous emmène devant les caméras, dans un foutu appart' : magnifique !! Le fils de la proprio est un espèce de clodo, qui n'a pas du se laver depuis 1 mois et qui raconte à qui veut qu'il ne porte jamais de sous-vêtements. Le chien de la maison est un bébé grizzli adorable, qui veut des papouilles, surtout quand retentit le fameux : "Action!"

Cocasse quand la moitié des régisseurs de plateau se précipitent pour faire sortir le chien du champ de la caméra, tandis que le caméraman tournoie dans la pièce, pour saisir les jupes tournillonnantes, les accro, ...

...


Le sol est très glissant et les chaussures ne sont pas les nôtres, du coup, les danseuses se cassent souvent la gueule...enfin Zizule se casse souvent la gueule : 2 fois...les 2 fois devant la caméra...

Il a fallu que je menace pour danseur de mort pour qu'il arrête ses coups tordus.

Pendant ce temps, un gros moustachu est préposé à la fumée : c'est-à-dire qu'il distribue par poignées des gauloises brunes sans filtre et verse toutes les 5 minutes dans un ventilateur de la pièce de poudre de glycérine, pour faire genre : "Ouhh!! c'est une super soirée ! la preuve : on fume beaucoup!!".

Des petits fours et des cocktails partout et un avertissement : "Ne mangez rien, ne buvez rien, ça fait 3 jours que tout ça est en place alors bonjour les intox'alim'!"



Alors voilà, Albert Camus a dansé, s'est engueulé, s'est bagarré dans la cuisine ... On s'y serait cru !

Et nous on a dansé et fait semblant d'avoir des conversations de l'époque.

...


On a parlé divorce.

2 commentaires:

Bea a dit…

On va pouvoir t'appeler bouclette ! Tu crois qu'il y a moyen de voir des photos de ton accoutrement? Ou une petite vidéo de Zizule se pétant la yeule devant la caméra ?
Ah si seulement je pouvais être une petite souris pour venir te voir dans tes plans plus ou moins foireux !

Anonyme a dit…

:)

Tu étais trés bien, et surtout dans la scène années 1950, la coiffure était parfaite : une vraie star!

Syl