mardi 26 juin 2007

Il était une fois...du sucre

Une fois ingéré, l’aspartame se transforme en poison, et même en plusieurs poisons : la phénylalanine, le méthanol et la dicétopipérazine.

La phénylalanine est un acide aminé que l’on trouve dans le cerveau humain. Il a été démontré qu’une seule prise d’aspartame suffit pour faire monter les niveaux de phénylalanine au niveau cérébral.

La consommation régulière d’aspartame entraîne ainsi inévitablement un taux cérébral excessif de phénylalanine dont la première conséquence est une chute de l’hormone cérébrale de la bonne humeur (la sérotonine), conduisant à des désordres émotionnels tel que la dépression.

Une consommation chronique d’aspartame va, quant à elle, carrément modifier la chimie cérébrale entraînant des pertes de mémoire voire même une destruction des neurones comme on l’observe dans la maladie d’Alzheimer.

On notera enfin que le Dr Louis Elsas, professeur de pédiatrie (Université d’Emory, Georgie, USA), n’a pas hésité à déclarer devant le Congrès américain que la phénylalanine qui se concentre dans le placenta peut provoquer des cas d’arriération mentale.

Le méthanol correspond, en poids, à environ 10 % de l’aspartame. Il se décompose, entre autres dans le corps en acide formique (le poison injecté par les piqûres de fourmis) et en formaldéhyde (un cancérigène connu qui cause des dommages à la rétine, s’oppose à la reproduction de l’ADN et cause des malformations prénatales).

Les problèmes les plus connus d’un empoisonnement au méthanol sont les problèmes visuels. D’autres symptômes sont également répertoriés : maux de tête, bourdonnement d’oreilles, dérangements gastro-intestinaux, faiblesse, vertiges, frissons, trous de mémoire, engourdissements et douleurs fulgurantes des extrémités, troubles du comportement.

La dicétopipérazine, enfin, a été impliquée dans l’apparition de tumeurs au cerveau et des polypes utérins.



Mais, me direz-vous, c'est quoi cet aspartame ?

En France, son nom commercial est : ... Canderel





Voilà le genre de chaîne qui passe au boulot. Je laisse toute liberté à tous de contredire ceci...c'est juste au cas où.
Je veux pas faire flipper mais ... c'est flippant.

Si ça vous intéresse je vous mettrai le paragraphe expliquant comment ce produit s'est retrouvé dans nos consommations.

"niark niark!! cultivons la peur!!!"

5 commentaires:

théo a dit…

fini le canderel:c'est vraiment flippant !

lilousse a dit…

bof, moi je suis d'avis que dans tout aliment il y a de bonnes et de mauvaises choses, ces dernières pouvant devenir effectivement dangereuses ou nuisibles à trop forte dose... mais bon, de là à arrêter de manger du sucre, hein... en voilà une drôle d'idée.

zizule a dit…

mais Lilousse : t'as rien compris!!
le Canderel c'est un substitut de sucre, c'est les sucrettes qu'on met dans le café

non mias : evidemment je suis la première à manger du sucre!! avec du chocolat quand c'est possible

lilousse a dit…

ah bon, autant pour moi

lilousse au pays des merveilles...

Anonyme a dit…

il ya egalement de l'aspartame dans le coca cola light.Alors mesdames des kilos en trop ou des pertes de mémoires.Quoiqu'en aliant les 2 on peut oublier qu'on a des kilos en trop.ihihihiihhihi trés morbide.
Vive la bonne bouffe.Rien de tel qu'un bon saussiflard, un cambert coulant et odorant et un bon verre de rouge.(un verre de vin c tjs ca de moins dans la poche du médecin)
HTR