mardi 15 janvier 2008

avant de vous en remettre une couche

j'ai dans mes tiroirs quelques posts bien corsés sur l'environnement, les déchets, la fin du monde et l'apocalyose interstellaire

c'est assez déprimant à rédiger en fin de compte
j'imagine qu'à lire aussi


ne vous inquiétez pas je vous les envoie dès demain


d'ici là je me suis dit qu'un peu de légèreté ne serait pas complètement hors sujet





dehors c'est quasiment la tempête, le ciel est gris anthracite, et mon parapluie orange en pâlirait presque

c'est amusant : avant d'aller en cours il faut traverser le lac qui s'est formé devant le batiment

(c't'architecture des années 70 ça vaut pas un clou)


après il faut se mettre à deux pour bien fermer les fenêtres de notre salle de cours

une fois que la pièce est hermétiquement fermée, et après deux ou trois heures de cours, une lente odeur commence à émerger


malgré le fait qu'un troupeau d'humain massé dans une pièce non aérée ça pue, mais que quand on en fait partie, du troupeau, on ne s'en rend pas compte, toutes nos narines commencent à sentir cette odeur...comment dire...d'ordures


et ça tombe bien!!! me direz-vous, puisque je fait des études de déchets !!

ben voyons




vous savez quoi ?
on avait oublié la poubelle à compost...

2 commentaires:

vg a dit…

vrai ou pas, - c'est bien inventé - comme un apéro de ce que tu vas nous pondre demain si j'ai bien compris...

Dodinette a dit…

han

c'est con

mais en même temps le compost ça sent pas si mauvais quand même, non ?

(heu. à la réflexion, c'est *le compost* qui sent bon, pas *la poubelle à compost*.)