jeudi 17 janvier 2008

Tot*al contrôle

L'Erika avait sombré dans le golfe de Gascogne le 12 décembre 1999, son naufrage entraînant une marée noire qui a pollué 400 km de côtes françaises et tué plus de 150.000 oiseaux.

Le jugement intervient après sept mois de délibéré suivant quatre mois d'audience.



Résultat des courses : 192 millions d'euros à partager entre l'Etat, les régions de Bretagne, Poitou-Charentes et Pays de Loire...dont 375 000 € de la part de T, le reste de la part de l'armateur, de la société chargée de la surveillance de l'état du bateau, ...., et je me demande si l'assurance ne jouerai pas aussi un peu...nous, quoi.


Pourquoi si peu pour T. ? Parce que T. n'est accusé que d'avoir été peu exigeant dans le choix de son navire de transport.

OK. Bon, pourquoi pas ?


Regardons les points positifs de l'affaire :
pour la première fois une "catastrophe environnementale" trouve à qui parler en matière judiciaire. Fera-ce jurisprudence ?
Bon, on verra.



Regardons les points négatifs :
pas mal d'associations ont été déboutées de la liste des bénéficiaires des indemnisations. J'aimerai bien savoir lesquelles d'ailleurs.

Je me demande si moins de 400 000 € + une image légèrement déteintée suffiront à reponsabiliser des firmes comme T., même si une autre société était chargée de la surveillance de l'état de notre poubelle flottante.
J'aimerai bien savoir comment ça se passe pour une firme pétrolière pour choisir son tanker de transport. Existe-t-il une clause dans le contrat qui l'a lie à la fameuse société assurant la salubrité du navire ?


Et puis pour finir : la soit-disant "catastrophe environnementale" n'en était pas vraiment une, comme vous avez peut-être pu l'entendre.
On a fait bien plus de dégâts à tenter de nettoyer ces plages que si on avait laissé la mer faire le travail.
Evidemment ça aurait prit plus de temps, et les touristes seraient allé voir ailleurs. Ce qui explique que le nettoyage à la main soit nécessaire.
Mais après tout, le mazout ça n'est qu'un agglomérat concentré de bactéries mortes il y a plusieurs millions d'années. C'est dégueulasse et toxique, mais c'est presque naturel !!

huhuhu

6 commentaires:

Dodinette a dit…

plus de dégâts en nettoyant ??
par exemple ???

vg a dit…

"...J'aimerai bien savoir comment ça se passe pour une firme pétrolière pour choisir son tanker de transport..."
dire que tu connais quelqu'un qui s'y connait plutôt bien ! faut trouver l'occasion de l'interviewer avec crayon et papier à la main

Melchior Griset-Labûche a dit…

Même remarque que Dodinette: on voudrait en savoir plus.

Bea a dit…

Comme dit vg, y a un très bon fillon à exploiter dans la famille question gros navires en tous genres. Et deuxièmement je ne comprends pas très bien ton résonnement. A cause de cette marée noire, une espèce d'oiseau (je ne me rappelle plus du nom) a disparu du sol français et certaines autres sont menacées. Alors avec 150000 oiseaux tués, s'il n'y avait pas eu d'associations pour sauver le reste, imagine les dégats dans la faune, et par conséquent dans la flore. Comme disent les autres : on voudrait en savoir plus.

zizule a dit…

1° : c'était une invitation lancée au sus-pensé afin qu'il nous expose littéralement son point de vue.
Ca marche pas. Je le relancerai donc oralement puis je retranscrirait pour mes admirateurs transis.

2° Ah ? je royais qu le commun des mortels le savaient. Bon : en effet le nettoyage des plages a fait plus de dégâts que si on n'avait rien fait. Par contre evidemment c'est plus rapide.
Quels dégâts ?
Avec le pétrole on enlève également lichens, algues : déstabilisant encore plus la microfaune et retardant encore plus son rétablissement ; on enlève une bonne quantité de sédiments : perturbant la dynamique hydraulique ; et le prétendu "sauvetage d'oiseaux" n'aura servi qu'à désimperméabiliser leurs plumes, ne faisant que retarder un peu leur mort, sans parler du traumatisme.
Rajoutons à cela : piétinement des dunes par nos humbles sauveteurs, risques sanitaires pour les mêmes personnes, etc...

euh...voilà


NE RIEN FAIRE PREND PLUS DE TEMPS, mais c'est parfois moins destructeur, enfin...pas plus destructeur

L'élu a dit…

ZIZULE PRESIDENTE