samedi 26 mai 2007

back chez les boulets!!

Dans la brillante lignée de Perséphone, et dans le plus pur style zizulien, je m'en vas z'encore une fois, puisqu'une fois n'est pas coutume, vous reparler de notre sublime soirée à la Cave aux Boulets de l'aut' souère.


Et pour tout vous avouer, c'est bien la première fois qu'on me prend pour un sac à patates.


Mais nous perdons le fil du récit.
Reprenons.


Splendide orchestre, chanteuse incroyable, batteur aux z'yeux bleu, Perséphone étrenne son look de gauche et moi une robe blanche rayée noir, une troisième comparse nous acompagne de ses élégants cheveux, et nous nous partageons (épuisons) un danseur, le bien nommé H.Chevelu.

Soirée pas mal en perspective.


Sauf que...


Sauf que H. a cru bien faire en confondant tenue légère, sportive et décontractée, avec un pyjama.

Mais bon : y danse 'ach'ment bien, et son port de tête est inimitable, façon perruque brinquebalante.

Nous lui pardonnerons donc.


Mais...


Je m'suis fait invitée par soit disant la star de la soirée : un vieux hyper fort et tout et tout.
Il a du remarquer que je le reluquai...


MALHEUR...


En fait de dieu vivant de la danse, c'est l'incarnation du "comment empêcher sa danseuse de tourner en rond".

Pas un gramme de swing. Et c'est d'autant plus déconcertant, qu'en le regardant danser il en donne pourtant l'air.

Solid as a rock !!

Tu parles !
J'ai eu l'impression d'être une mouette qui rebondissait sur un rocher.
Pendant les 4 minutes qu'a duré le morceau (magnifique, cependant), je me suis répétée : "reste debout, reste debout, si tu trébuches c'est la mort"

N'ayant le temps que de poser le bout des pieds par terre, jai eu le malheur de faire un geste de ma propore initiative et...

devinez ce qui arriva ...

je lui ai envoyé mon coude dans la tempe.

Crétin.

2 commentaires:

la greluche a dit…

Jusqu'à l'avant dernière ligne, je me disais que décidément, depuis le temps que je rêve de swinger, 'faudrait p't'être que je saute le pas.

Mais pas s'il faut tuer pour ça !

Anonyme a dit…

Que n'es-tu venue à Chatel-Guyon, ce furent trois jours de bonheur ! J'en suis encore tout euphorique... des orchestres, des chanteurs et surtout les meilleurs danseurs de be bop de la planète.
Incroyable ! :)

Jacques Ô était là, il devrait donc y avoir des vidéos et des photos sur son site,
objectif-danse.fr
dans quelques jours.

bisous
Syl