mercredi 9 mai 2007

tu l'as voulu ???

Vous le vouliez, vous l'attendiez : voici en extraits juteux, la vie d'un musicien parfumée à l'accent du pays.

Il était donc une foué Achille.

Achille est clarinettiste, … il chante aussi un peu.
Il aime notamment chanter dans des langues étrangères.


Le gros problème d'Achille est que, pour satisfaire son trip et celui des autochtones qui, eux, aiment entendre chanter dans leur patois fétide les plus fleuries de nos comptines, il est obligé de chanter en yaourt.

Pour les moins doués d'entre nous, c'est à dire tout le monde à part ma source infiltrée et moi depuis 2 minutes, chanter en yaourt signifie chanter en employant des onomatopées singeant les intonations d’une langue étrangère, pour donner l’illusion qu’on la possède parfaitement.
On saura, pour l'exemple, que l’animateur-chanteur-clarinettiste Raymond Duchêne n’hésita pas à le faire lors d’une tournée de l’orchestre de Jo Privat à Berlin-Est en 1984, chantant les Deux Guitares en yaourt russe devant une assemblée où figuraient de nombreux citoyens soviétiques.

...

Il fit un triomphe.



Mais notre Achille a aussi des n'amis pour jouer avec lui !!

Ya :

Garnement qui joue à la cave avec une anche en gruyère,
Marie-Thérèse qui fait le chocolat,
Zeus qui tue les baleines,
Adameus qui essuie les meubles,
Mister X qui titille le clito,
Mohammed qui tiens fermement sa fourchette main gauche et son gant de boxe main droite,
Mamie et sa machine à coudre,
la mère Dubois,
un séchoir à nouille,
une seringue,
et le taulier.



Il se trouve que, dans le désordre, cela signifie que y a
un violoneux qui joue dans le suraigüe,
un gentil garçon qui joue de la guitare,
un autre qui joue grave mais sans sortir beaucoup de son (FFF : "Faut Fouffler Fort!!"),
tandis que le troisième joue la ligne de basse la plus simple qui soit, genre Brassens : poum, poum, poum, poum, poum, poupoupoupoum.

On n'oublie pas un xylophone et une contrebasse, une harpe et un trombone ainsi que le chef d'orchestre, un accordéoniste au jeu quelque peu approximatif, et le dernier, le tubiste, qui fait ressortir les harmoniques de façon à imiter le sonar de espiègles mammifères.
Celui-là, à force de jouer couillu on pourrait dire qu'il a un détaché de sous-préfecture, tellement il a une mauvais émission du son.


Imaginez la répet'!!
Avec une baguette à 50 centimes (chef d'orchestre bien, mais pas top) qui lance "RDV au tas de sable, les gars!!" (expression généralement utilisée pour les déchiffrages en orchestre lorsque la pièce est un peu délicate), un dimanche 9h du mat'!!
Autant vous dire qu'ils se retrouvent souvent à la rue!! (perdus)

Et dans le style hyperclitoridien (terme inspirés par le nom des modes grecs (éolien, lydien, hypodorien, hypomixolydien…) très employés en jazz par les improvisateurs à partir des années 60. Les musiciens ne peuvent manquer de faire le rapprochement avec clitoridien, cet autre mot en « ien », symbole d’une sophistication voire d’une complication superflue), ce s'ra pas la peine de r'passer !



Ca donne pas mal…même si on se retrouve en pleine forêt de pains (fausses notes) et d'accords tchécoslovaques, en mode Hypomixolydien du Phrygien (mode imaginaire).




Ce qui fait que bien sûr, au sortir de ces répétitions du délire, ils se retrouvent, Achille surtout, avec une gueule en 6/8!!

Bah ouais hâeing!!??

La preuve, on a, de source sûre, entendu Achille dire : « j’suis sorti de là, j’avais la gueule en 6/8 ». Autrement dit : il avait mal aux lèvres après avoir trop joué.

Tellement qu'il a du se refaire un cerise (une beauté, se détendre les lèvres).
Il aurait dû, avant que ça n'arrive, aller faire l'ouverture de la Flûte Enchantée (manière discrète d’annoncer que l’on se retire pour aller satisfaire un besoin naturel).

Diable oui!!


En plus ça aurait donné l'occasion au taulier de faire subtilement remarquer au batteur que "ben dis donc!! y'a des travaux?!! (remarque traditionnellement adressée à un batteur dont le jeu évoque le coït d’un marteau piqueur et d’une presse à emboutir).



Résultat des courses ? Cinq morts au premier rang.





Avec toute ma tendresse pour ce riche et fabuleux monde ...euh : artistique ?

...comment dire ?

"Tu sais toi ?"

"Boârf! Laisse tomber : c'est des musiciens."

Boum

8 commentaires:

bea a dit…

Bravo Zizule ! Tu m'as fait éclater de rire, j'en connais un qui va adorer, je lui ferais lire ce we. Juste une remarque : quand tu joues couillu, tu ne peux pas avoir un détaché de sous-préfecture. Cela dit ça pourrait devenir un concept à soumettre à la communauté musicienne. Je m'en occupe.

lilousse a dit…

étant musicienne moi-même, je tiens tout-de-même à signaler que chaque cercle musical développe son jargon personnel... il y a des classiques, bien sûr, mais la plupart des expressions citées ici m'étaient parfaitement inconnues.
maintenant les dérives verbales de ces braves gens sont tout à fait typiques de notre milieu et reconnaissables à un kilomètre, ce sont bien de vrais musiciens !

bravo zizule pour ce nouveau compte-rendu de la série "j'ai testé pour vous..." c'est toujours aussi amusant. quand revoit-on perséphone ??

lilousse a dit…

eh, ya pas de mode éolien !!! ça c les îles... hihihihi par contre tu as oublié le dorien

ouioui je fais ma musicienne savante, mais bon je suis pas maître ès musicologie pour rien hein...

bea a dit…

Ma lilousse, juste pour te dire que beaucoup d'expressions utilisées dans ce spot, font également parti du réseau classique. Il y a une différence entre chanteur et instrumentiste. Cela dit chez vous aussi c'est très coloré.

vg a dit…

super ! le fou rire du soir pour se dérider des soucis du boulot ! l'autre jour, ton /1 nous a dit aussi qu'il se régale avec tes histoires !

zizule a dit…

ça fait plaisir !!

lilousse a dit…

et dans les instrumentistes, il y a aussi la différence entre les cordes et les vents... c vrai. alors un orchestre d'instruments à vent j'ose à peine imaginer !!!

enfin maintenant avec ce magnifique post, je peux m'imaginer... haha

Dodinette a dit…

tiens ce post proprement génial me fait penser à une description sommaire de "de quoi se compose un orchestre" :
"to simplify, there is the screetch section, the bang section, and the blow section"

copyright Anna Russell, une grande star du Canada anglo, qui faisait des 1-woman-shows sur tout ce qui touche à la musique classique.
pissant.