vendredi 19 janvier 2007

APPRENDS LA VIE, PETITE SOTTE !!!!!!!

Mercredi soir, je rentre de cours, il pleut, il fait froid (enfin à l'échelle angevine, donc frais).
Trempée comme une soupe, les cheveux dans les naseaux.
J'ouvre la porte en rêvant un petit chocolat chaud, soupe aux châtaignes, et dodo.
J'introduis la main dans l'appart, contourne le mur, appuie sur l'interrupteur, et ... rien.
NO LIGHT!!!

Sans paniquer, je teste les autres interrupteurs, les plaques à conduction, l'eau. Y a qu'elle qui marche. Le frigo pionce.
Sans paniquer, je grimpe sur une chaise, vais trifouiller les plombs en me disant que, quand même : il y a du avoir sacrément du vent pour m'en faire sortir un !
Mais non : ils sont tous là, sagement alignés, légèrement ironiques.

Sans paniquer, je vais quérir ma voisine, qui est une femme parfaite, en me disant qu'en plus de bûcher comme une folle, de sortir tous les soirs, de rester sexy en toute circonstance, et de savoir cuisiner pour 5 (apéro + assiettes pré-préparées), elle devrait bien avoir un petit côté électricienne.
Pareil : elle trifouille, sans plus de succès (ce qui finalement est rassurant pour moi)

Bon, pour abréger, j'appelle le proprio qui, sans paniquer, débarque avec une boîte à outil (un jerricane rempli de machins), trifouille sans succès avec un petit sourire rêveur genre "rien ne me plaît tant que les plombs", finit par aller voir les compteurs, devisse un truc, soulève un bidule et diagnostic :
"Ben oui, EDF est passé et vous a enlevé le fusible. Z'auraient pu prévenir, z'ont pas prévenu ?"

Et non.
Et crotte.

Et voui, parce que j'ai beau avoir un quart de siècle derrière moi, personne, et je dis bien jamais personne, ne m'a dit que quand on emménage faut aller voir EDF pour signer des trucs et des machins.
(c'est à ce moment en général, que ma maman me dit : "mais siiiii! je te l'ai dit, mais tu as du oublier, à l'époque tu n'étais pas prête à entendre ça !")
Ben donc bref, après 4 mois y z'ont coupé !

Bon ben j'ai appelé, la dame (infiniment gentille, d'ailleurs) a bien rigolé, m'a annoncé le réparateur pour vendredi matin (deux jours plus tard) entre 9 et 11h.
Je me suis donc empressée d'aller cuisiner mes congelés chez la voisine, la parfaite femme, et puis je suis allé dormir dans mon trou à rat gelé.

Et vendredi matin, pas de cours. Je me dis : "en me levant à 9h, je suis large, le mec il va arriver plus tard".
Ben ça n'a pas manqué : y a un beau blond qui a sonné à 9h05 :
"oui bonjour, ce serait EDF",
"oh oui, et moi je serai Jane"
(non c'est pas vrai, j'ai pas dit ça : vu que j'étais encore en pyjama façon nounours, ça aurait pas eu d'autre effet qu'un fou rire nerveux)

voilà
maintenant je saurais :

se mettre en pyjama la veille d'une visite d'EDF, les fait venir à l'heure.

6 commentaires:

vg a dit…

tu as bien deviné ! à l'époque tu m'as répondu que tout était compris dans le prix de la locatio+charges, l'électricité aussi. Je me suis dit qu'en Anjou c'est peut-être comme ça - tant mieux... on était naïve toutes les deux!

lilousse a dit…

ça me rappelle la fois où le gaz (donc le chauffage) a coupé chez moi... je m'en suis rendue compte vers 21h30, j'ai appelé EDF qui me dit que le mec va passer vers minuit-minuit trente... trop bien, moi qui voulais me coucher tôt ! finalement je me suis emmitouflée dans une couverture devant un bon DVD et à peine le générique du début commencé ça sonne... ils ont pas la même notion du temps que moi !!

et sinon ta voisine-la-femme-parfaite, elle me plaît bien, j'espère qu'il y aura d'autres histoires avec elle.

lilousse a dit…

euh, et sans vouloir te vexer, tu n'as pas encore un quart de siècle derrière toi... plutôt un cinquième...

Dodinette a dit…

j'adore la répartie au mec d'edf.

j'aimerais pouvoir en inventer, des comme ça.

zizule a dit…

oui, 21 ans à peine et déjà la tête dans les étoiles.
va falloir que je m'y fasse.

Dodinette : n'angoisse pas. Cette réplique je ne l'ai trouvée que le jour d'après !!

lilousse a dit…

tiens, tu as corrigé la faute d'orthographe de ton titre... qui est passé par là ??