mercredi 3 janvier 2007

fest noz et ronds de jambes

j'ai passé le nouvel an via un Fest Noz du feu de dieu.

Musique d''enfer : deux p'tits vieux en bérets et chemises à carreaux, un groupe de métal-cheveux-longs-clous-cuir-guêtres, un accordéonniste au 3600 tubes, ...

Et vous m'croyez ou pas mais la moitié de l'assemblée fait parfaitement la différence, dès la deuxième mesure, entre une mazurka, une scottish, une galetine, et une cochinchine.
Et voilà-t'y pas qu'on se fait prendre par la main par le premier éleveur de cochon venu (j'aime les côtelettes de porc), qu'il vous emmêle vos doigts éthérés à ses paluches, et vous embarque dans un fol tourbillon aux pas très compliqués qu'on ne maîtrise qu'à l'avant dernier gémissement du joueur de bignou dont le cou à triplé de volume et le couleur faciale viré au rouge profond, genre gnome réjouit.

Ouais c'était sympa.

3 commentaires:

vg a dit…

tu vas nous les apprendre, ces pas ce we ? il y aura du monde. ou est ce que ça s'oublie aussi vite que ça s'apprend longuement ?

lilousse a dit…

ouah trop bien ton nouvel an... sacrés bonshommes ces éleveurs de cochons ! ma foi, j'ai fait pas mal dans le genre : on était 25 tarés entassés dans un petit châlet du vercors prévu initialement pour... 10 personnes. hu hu hu. jte raconte pas l'ambiance. pour les pas de danse c'était plutôt loupé. mais faudra nous les apprendre effectivement !

Anonyme a dit…

Dure la vie!
et pendant ce temps, on s'éclatait en dansant, le swing, le be bop !

bises
Sylv