mardi 9 janvier 2007

les joies du recyclage

  • Tout d'abord, qu'est-ce qu'un déchet ?
C'est un objet dont son propriétaire se défait, ou destine à l'abandon.
Ce déchet, soit on le collecte mélangé avec d'autres, soit on le collecte trié.
Puis on l'envoie dans un centre de tri.
Soit on va le brûler (avec récupération des vapeurs, des résidus, ...),
soit on va lui trouver un repreneur (papetterie, cimenterie, Emmaüs, industriel chinois et autre fond de jardin africain),
soit on va le composter (avec récupération du méthane pour chauffer la ville voisine).
Et puis, quand on ne va vraiment plus savoir qu'en faire on va l'enterrer bien proprement, bien écrasé, bien isolé, bien loin de toute narine ou paire d'yeux.

  • Nous produisons aujourd'hui 1,4 kg/jour/habitant de déchets, c'est à dire 2 fois plus qu'il y a 40 ans, et dont le traitement revient aujourd'hui à 70 €/habitant/an (en augmentation).

  • Sur un total d'approximativement 360 kg de déchets ménagers par an et par habitant, seuls 70 sont actuellement triés.

  • Les opérations "plus de sacs en caisse" ne réduisent pas radicalement le tonnage des matières plastique à traiter. Simplement cela à un fort impact communicatif.

  • Le petit logo en cercle vert avec une flèche dedans, ne veut pas dire que le matériau sur lequel il est imprimé est recyclable ni recyclé. Il veut juste signifier que le producteur de ce produit a payé à Eco-emballage une taxe pour le traitement de ses produits qui ne tarderont pas à devenir des déchets.

  • Qu'est-ce qu'Eco-emballage ?
C'est une boîte privée, agréée par l'Etat donc non taxée, fondée par des entreprises privées qui se sont associé lorsqu'elles se sont vues dans l'obligation de prendre en charge le traitement de leur produits devenus des déchets. (dites moi si c'est clair, au besoin je reformulerai)
Cet organisme est financé par ces entreprises (style Danone, Nestlé, ou des petits producteurs) selon un barème "poids / matière", fixé par elles-mêmes.
C'est-à-dire que c'est Nestlé (puisque c'est lui qui détient la grosse part de marché) qui va fixer la taxe à payer à Eco-emballage.
Paradoxe !!
Parce qu'évidemment Nestlé va imposer de fortes taxes sur la récupération des emballages, pour que les lobbyistes enclins à la réduction du sur-emballage se calment un peu.
Ben oui, y sont pas fou chez Nestlé : sans Nestlé écrit 10 fois en rouge sur chacune des 3 couches d'emballage, Nestlé n'existe plus !!

Mais bon, c'est mieux que rien, et il ne faut pas enlever à Eco-emballage ce qu'il a permit : prise de conscience, multiplication des infrastructures de traitement des déchets, gestion des déchets même dans les bleds perdus du fin fond de l'openfield, etc...


  • Quand on met un "Stop pub" sur sa boîte aux lettres, ben ...

soit on les reçoit encore parce qu'évidemment qu'est-ce qu'il va dire le mec s'il revient à sa boîte avec la moitié de son stock ?

Ou alors on ne reçoit plus les informations municipales souvent distribuées avec les pubs (techniquement des COUNA : courriers non adressé)

Et pour finir quelques bonnes habitudes à prendre :

  • préférer les grands conditionnements : les grands paquets de pâtes, riz, sucre, ... (au risque de transformer votre cuisine en entrepôt, et de faire tourner votre lait avant d'arriver à finir la bouteille)
  • acheter du PQ recyclé (tellement efficace contre l'érythème fessier) (orthographe au feeling)
  • sélectionner les produits labellisés "éco" (au risque de multiplier par trente-douze le timing des courses)
  • utiliser les piles rechargeables au nickel-métallydrure (Ni-MH), sans plomb ni mercure
  • boire l'eau du robinet (sauf en Bretagne ou à Tombouctou. Pour les anxieux : allez à la Mairie, au risque d'y camper, vous y renseigner sur la qualité de l'eau). Si vous sentez un goût de chlore : mettez là en carafe au frigo pour le lendemain (au risque de mourir de soif dans la nuit)
  • visser des ampoules fluo-compactes : qui durent 8 fois plus longtemps et consomment 5 fois moins d'énergie (au risque de déséspérer votre côté nostalgique qui aimait bien l'aspect en forme de larme de votre traditionnelle ampoule)
  • ne pas oublier le recto des feuilles (cela concerne le bloc note près du téléphone, la liste des courses, les feuilles imprimés pour les dessins des enfants, ...) (au risque de tout mélanger d'une semaine sur l'autre, et de divulguer des secrets industriels à la maîtresse de petite Suzie)
  • dédaignez l'impression de vos mails ou autre lectures sur ordinateur (au risque de vous brûler les yeux)
  • évitez les produits à usage unique (rasoirs jetables, serviette en papiers, vaisselle en plastique, lingettes, cannettes, ...)
  • préférer les grosses sessions vaisselle au petites vaisselles après chaque repas (au risque de recouvrir votre plan de travail avec des poëles noircis et séchés)
  • éteindre les lumières en sortant (et ne pas sortir les mains vides, comme dirait ma maman)

Enfin pour finir : refuser l'Ayatollah écologique !!!!!!!!!!!! ne pas devenir des paranos de l'économie des ressources !!! Tout excès en entraîne un autre.

Par exemple, je vous autorise à acheter des petites bouteilles de lait pour votre café du matin, mais seulement si vous vivez seuls, pour que vous ne vous retrouviez pas à boire du lait tourné...

Attention je ferai une tournée d'inspection d'ici 15 jours !!

Ps : Bon j'espère que ça n'a pas été trop long...

3 commentaires:

Dodinette a dit…

pas trop long en fait, surtout intéressant. j'ai pas tout bien compris sur co emballages, surtout le paragraphe avec les sur-emballages, mais bon.

sinon, je passe relativement bien le test de la fin, je suis assez fière. d'ailleurs, je peux ajouter aux ampoules basse consommation que l'autre inconvénient qu'elles ont c'est qu'elles jettent une lumière super crue, genre néon, du plus mauvais effet dans ton salon (expérience personnelle, mais bon, elles y sont maintenant, et pour 8 ans si j'ai bien compris, alors on va pas chipoter)

vg a dit…

d'accord, j'essayezrai de faire des efforts côté ampoules, mais d'abord j'utilise celles que j'ai en rab, donc, ce n'est pas pour tout de suite

Anonyme a dit…

Coucou Zizule,
les ampoules éco, fluo-compactes, existent aussi en forme de "larme" (t'as le moral, toi) ou de gouttes ( ça me rappelle l'aventure de goutty la goutte sur le blog du dessinateur Boulet ), c'est ce que j'utilise, cela fait juste des plus grosses ampoules - classe et design, quoi! (ou un gros desespoir, si tu tiens aux larmes).

Bises
Sylv