jeudi 1 février 2007

physiologie du stress, ou de la meilleure manière de se faire la malle

Vous vous baladez sur l'île de Bornéo
Magnifique
Romantique

Bref : ennuyeux

Donc : pimentons !!

Un babouin tombe du ciel devant vos pieds, tous crocs en avant, façon Tarzan warrior !!
Vous criez, façon Jane !!
Vous vous carapatez, façon lapin !!


Cette séquence, ça s'appelle : " détection d'un LPF (facteur de perturbation labile, en anglais) par les organes de sens, induisant une réponse comportementale rapide via les catécholamines (l'adrénaline)"


Votre œil a reçu les ondes de lumière réfléchies par le babouin, et aussi par ses dents.
Comme d’habitude, sans se douter de rien, il a transmit l'information électrique à l'aire visuelle de votre cerveau, qui, elle, l'a transmit à l'aire d'analyse, qui a comparé cette information avec votre mémoire (documentaire sur Arte) et votre instinct (des milliards d'années d'évolution).
Transmission à l'aire de la peur, et de l'action.
A ce moment là, ça s'accélère.

Un influx nerveux venu du cerveau va venir titiller un ganglion sympatique (par contre, je sais pas où il est, celui-là).
Celui-ci, va envoyer un influx le long d'une fibre, jusqu'à vos glandes surrénales (sur vos reins). Là, une terminaison nerveuse va transformer le signal électrique en signal chimique compréhensible par les cellules de ces glandes, qui vont alors se mettre à produire à toute blinde des catécholamines.
Ces catécholamines vont passer dans le sang. Se sont en fait de l'adrénaline et de la noradrénaline.
Elles vont aller parler aux muscles et leur demander de cesser de transformer le glucose en protéines, et de libérer le glucose qu'ils ont stocké ; elles vont également demander à certaines autres cellules de fabriquer plein de lipides; et puis elles vont aussi demander au cœur de se bouger un peu.


Parallèlement, l'hypothalamus de votre cerveau va parler à l'hypophyse avec de la corticolibérine, pour lui demander de libérer de l'ACTH, qui va aller titiller les mêmes glandes surrénales, pour qu'elles fabriquent des glucocorticoïdes.
Ces petites bêtes vont demander à peu près la même chose aux muscles et aux tissus adipeux, et en plus, vont demander au foie de baisser sa sécrétion d'insuline afin de faire baisser le stockage du glucose dans les cellules (car en fait, l'insuline est la clé qui permet de faire rentrer le sucre-carburant dans les cellules)

(Décidément ce glucose, on se l'arrache!!)

Tout ce dont je viens de vous parler s'appelle : "perturbations osmotiques et ioniques, créant des déséquilibres de la concentration en électrolytes sanguins, suite aux modifications de la perméabilité épithéliale des organes osmo-régulateurs"


Bon


A partir de là, vous verrez s'accroître la capacité de fixation et de transport de votre sang en oxygène, qui est nécessaire à toute action catabolique. Vos réserves énergétiques sont tournées vers la gestion du stress, prêtes à être exclusivement consommées par les muscles mais surtout par votre cerveau.
C'est-à-dire que pendant quelques secondes vous arrêtez de grandir, de fabriquer des ovules ou des spermatozoïdes, des anticorps, des lymphocytes, ... !!

Par contre ça n'empêche pas votre cerveau de concevoir de brillantes idées comme... dégager!!!

C'est ce que, désormais, vous pouvez vous empresser de faire.

6 commentaires:

Dodinette a dit…

élémentaire mon cher watson (merci la conclusion grâce à laquelle j'ai compris l'essence des autres paragraphes)

mais moi, à la place des mucles à qui tout le monde vient demander la même chose à la suite les uns des autres, je réagirais mal. "oui bon, hého, ça va bien 2 minutes, hein, on a compris".

lilousse a dit…

c'est de la science-fiction ton truc !!!


et d'abord pourquoi un babouin tombe-t-il du ciel ? je pige rien à rien moua...

bea a dit…

Juste un petit détail pour tous : elle se droguait avant de me connaître. Tout n'est pas entièrement de ma faute !

Dodinette a dit…

mmmm...

elle se droguait *avant* de te connaître ?

mais c'est donc...


que tu dois être drôguée toi aussi !

^_^

zizule a dit…

tout cela fait donc suite à deux heures de cours dispensés par une prof sourde et dislexique.

le babouin est une métaphore, il est juste là pour mettre de l'action.

et puis d'abord je ne me drogue pas...c'est complètement inné !

bea a dit…

Ah bon ? Tu es tombée dedans quand tu étais petite? Et évidemment t'as pas pensé à m'en laisser. Mais heu, t'aurais pu partager !

dodinette : si je me drogue ce n'est qu'une apparence. Je fais croire que oui comme ça les gens ont toujours une réserve. Naaaannn J'déconne ! Au contraire je suis une fille plutôt saine. Sauf par rapport à mes frères et soeurs, j'ai certain vice qu'ils n'ont pas, je ne suis pas aussi sage avec ma santé.